J’ai décidé de voir le bon.

A force de me lire vous finirez par remarquer que j’ai des sujets de prédilection tels que : la Foi, l’Amour et les Relations Humaines.
Je ne sais pas pour vous, mais je pense que de toutes les batailles que j’ai eu à mener dans ma vie, c’est celle des relations interpersonnelles qui est la plus grande.  Se comprendre, se parler, se fâcher, se dire la vérité, s’aimer, se détester, se pardonner, se recadrer.
Et tellement de concepts et de mécanismes qui régissent la « réalité » de l’essence qui fait l’humanité. 

NOUS SOMMES FAITS POUR VIVRE EN COMMUNAUTE. 

D’aussi loin que je puisse remonter, et Dieu sait que j’ai une très bonne mémoire,  j’ai toujours désiré être aimée, avoir des amis. M’attacher aux gens pour ne pas dire me coller à eux. Je ne pourrais pas vous dire d’où vient se désir avide. Qui est avec du recul, c’est plus un désir d’être remboursée de tout l’amour que je peux donner.

Très tôt, dès l’école primaire, j’ai été confrontée aux dures réalités de l’altérité. Dans mon cheminement vers un changement RADICAL qui dure depuis plusieurs années. J’ai enfin trouvé la clé pour déverrouiller le coffre des relations de vie. 

Pas le bonbon qui nous drogue et nous rend accro jusqu’à perdre tous nos moyens. 
Le bon, ce qui est bien, ce qui permet que nous soyons chaque jour meilleur. Ne pas chercher à être la mieux lotie mais à être la personne vers qui le monde veut se blottir. Voir le bon même face au mauvais. Ce qui donne toujours un goût de sucre dans les cœurs amers. 

Parfois, ce sur quoi tu nous nous focalisons trop, cache une partie de toi.
Prenons un exemple sur Moi, je suis (ou j’étais)

  • Un Détecteur de mensonge sur patte
  • Une Commissaire de la brigade anti -goumin (chagrin d’amour)
  • Une Journaliste à CRITIQUE FACILE.
  • La présidente du collectif « j’ai remarqué chez toi » 

Et tellement d’organismes ravageurs qui désignent les parties désastreuses de mon cœur.

Tu es le prophète de ton propre malheur. 

J’ai décidé de voir le bon même quand tout semble montrer qu’il n’y en a pas.

 WHATTTTT ???  

Oui, il a fait de lui son intime.  Ils marchaient ensemble, mangeaient ensemble, passaient du « bon temps » ensemble. Je reste convaincue que si l’amour semé en Judas par Jésus n’avait produit aucun effet, il ne se serait pas suicidé en se jetant la tête en premier (ah tu ne savais pas ? 2000 ans après voici le scoop du jour !)  Jésus connaissait la vérité de ce que Judas était mais il a décidé de voir le bon. 

Pour ma part, je suis en début de processus. Je ne saurais vous dire si ça portera du fruit ou si je ne vais pas revenir ici vous vomir le contraire de ce que je viens d’écrire. Mais, j’ai décidé de voir le bon.  Et pour le moment ça me fait du bien.  Si je peux voir le bon dans le chaos des autres, alors dans mes déserts, les gens y verront de l’eau. 

Voir, c’est regarder avec les yeux. Ce qui est perceptible, Ce qui est détectable, ce qui est visible.

La foi, c’est regarder avec le coeur. Regarder ce qui ne se voit pas, ce qui ne se saisit pas.

Je me suis promis autant que possible, d’activer les yeux de mon cœur lorsque je rencontre une personne qui en apparence semble ne rien avoir de bon. C’est tellement facile de classer sans suite une personne à cause d’une phrase, d’un geste, d’un comportement ou d’un crime qu’on aurait vu. Et la liste est longue. D’ailleurs, j’en suis sûre que de là où vous êtes, vous complétez ma liste. Pourtant, combien d’entre nous sont prêts à activer le bouton de la foi pour trouver malgré tout une graine de bon.

Avec les yeux de la foi, je ne suis ni myope de jugement et ni astigmate de comportement. Je suis libre de voir de loin comme de près. Avec les yeux de la foi, j’ai toujours 10/10 parce que si ce que je vois avec mon coeur n’existe pas. Le fait de le désirer peut le susciter. 

J’ai décidé de voir le bon. 

C’est la réponse à une requête faite par mon coeur meurtri. Attristé de voir des fistules en lui qu’il n’a pas commandé. 

Quand bien même je serais en train de me tromper, je sais en qui je crois. Il ne me laissera jamais tomber surtout si j’ai essayé de l’imiter. 

Pour finir, je vous demanderai humblement qu’après la lecture de ce billet, vous puissiez me regarder avec les yeux de la foi avant de me condamner avec  ceux de la vue. Ce que vous verrez peut être biaisé par mes blessures affichées. 

Je nous aime. 

OKédjè’s Testimony

Un commentaire sur “J’ai décidé de voir le bon.

Ajouter un commentaire

  1. Je pense sincèrement qu’il s’agit d’une démarche de foi à encourager et à partager. Trop de personnes sont focalisées sur le mauvais qui existe en toute personne. Or, juste à côté, un trésor existe qui attend d’être découvert et mieux exploiter pour faire disparaître, avec le temps, le mauvais.
    Tant de couples ne se seraient pas disloqués si la recherche du bon avait été expérimenté par l’un des conjoints.
    C’est un exercice pas facile, je te souhaite beaucoup de persévérance. Moi-même, je l’expérimente dans mon couple et dans mon quotidien. J’avoue que l’envie d’abandonner me vient souvent mais je continue ma démarche de foi et j’en suis heureux. Moins de stress et plus de joie, tel est mon quotidien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :